Un site du Le STIF avec Société du Grand Paris Région Ile de France Département Seine-Saint-Denis Conseil général du Val de Marne
Stif - Métro ligne 15 Est

Les stations

Saint-Denis Pleyel

La station Saint-Denis Pleyel sera implantée à l’ouest du faisceau ferroviaire au croisement de la rue Pleyel et de la rue Francisque Poulbot.

La ligne 15 sera en correspondance avec les lignes 16/17 et 14 du Grand Paris Express. La correspondance avec la gare Stade de France – Saint-Denis, desservie par le RER D, pourra se faire par une passerelle en cours d’étude par la Société du Grand Paris.

Pour en savoir plus :
http://www.societedugrandparis.fr/gare/saint-denis-pleyel

 

Station Saint-Denis Pleyel

La Plaine – Stade de France

La station La Plaine – Stade de France sera aménagée dans le quartier de la Plaine, au sud de la gare du RER B, en bordure de la rue Henri Rol Tanguy. Elle sera en correspondance avec le RER B et desservira le Stade de France. Les quais de la station se trouvent à 21 m de profondeur.

La station sera accessible par trois accès positionnés de part et d’autre des voies du RER B et permettant une accessibilité efficace depuis les quartiers en développement :

  • Le bâtiment principal d’accès est situé au sud, côté chemin du Cornillon dans un bâtiment avec le RER B ;
  • Un second accès est situé au nord de la gare RER B existante, sur la place des Droits de l’Homme ;
  • Un troisième accès, au sud, au droit du mail piéton traversant les voies du RER B (sud ouest du mail Henri Rol-Tanguy) constituera un accès complémentaire vers les quartiers en développement.

Aux abords, les pistes cyclables seront prolongées notamment le long de l’avenue du Stade de France. Des abris vélo couvert et des consignes Véligo seront positionnés des deux côtés de la gare.

La Plaine - Stade de France (1)

La Plaine - Stade de France (2)

La Plaine - Stade de France

Mairie d’Aubervilliers

La station Mairie d’Aubervilliers est prévue devant la mairie, en centre-ville, à proximité immédiate de la future station de la ligne 12, sous l’avenue de la République. Les quais de la station se trouvent environ à 34 mètres de profondeur.

Comme le STIF s’y est engagé suite à la concertation, la méthode de construction de la station est en cours d’étude pour qu’elle soit la moins perturbante pour la vie du quartier.

La station bénéficiera de deux accès :

  • Un accès principal, commun avec celui de la ligne 12, sera situé sur le square Pesqué ;
  • Un accès secondaire implanté rue de la Commune de Paris.

Ce quartier est un lieu d’échange qui sera renforcé par l’arrivée de la ligne 12, la réalisation de la ligne 15 Est et le réseau de bus. C’est également une zone très fréquentée par les piétons. Ainsi les correspondances avec le réseau de surface et les modes actifs seront optimisées.

Mairie d'Aubervilliers (1)

Mairie d'Aubervilliers (2)

Mairie d'Aubervilliers (3)

Fort d’Aubervilliers

La station Fort d’Aubervilliers, en limite de Pantin, sera située à proximité immédiate de la station de la Ligne 7, en partie sous la gare routière actuelle et sous l’emprise du parc de stationnement. Les  quais de la station se trouvent environ à 27 mètres de profondeurs.

Les accès à la station de la ligne 15 seront mutualisés avec ceux existants de la ligne 7. L’accès principal sera néanmoins reconstruit au niveau de la gare routière actuelle. Les espaces de la ligne 7 seront également adaptés : agrandissement de la salle d’accueil, création d’un escalier supplémentaire…

Un second accès, dédié à la ligne 15, sera créé au nord de l’avenue de la Division Leclerc pour desservir le quartier des Courtilières à Pantin.

La réalisation de la station nécessitera une conception nouvelle de la gare routière afin de composer un pôle intégrant l’ensemble des modes de manière efficace et harmonieuse : le pôle bus sera renforcé, les stationnements vélos existants seront complétés…

Fort d'Aubervilliers (1)

Fort d'Aubervilliers (2)

Fort d'Aubervilliers (3)

Drancy-Bobigny

La station Drancy-Bobigny est prévue en limite de Drancy et Bobigny, à proximité de l’hôpital Avicenne, au nord de la rue Stalingrad (ex-RN186), en correspondance avec la future gare de la Tram Express Nord et le tramway T1 « Hôpital Avicenne ».

L’accès à la station se fera par un bâtiment d’accès commun au métro et à la Tram Express Nord. Il sera situé au nord de la rue de Stalingrad au niveau de la rue des Rupins. La réalisation d’un accès secondaire en partie ouest de la station est en cours d’étude. Les quais de la station se trouveront à environ 23 mètres de profondeur.

La desserte de ce secteur par les bus sera renforcée à l’horizon de la mise en service de la ligne 15. L’aménagement du pôle bus sera réalisé au plus près de l’accès à la gare. Il devra assurer la sécurité des voyageurs tout en garantissant la fluidité de la circulation sur l’ex RN186.

Drancy - Bobigny (1)

Drancy - Bobigny (2)

Drancy - Bobigny

Etude d’une station complémentaire à Drancy-centre 
Au cours de la concertation sur la Ligne Orange, les élus locaux, relayés par les drancéens, ont demandé la création d’une station complémentaire pour desservir le centre-ville de Drancy. Conformément à ses engagements, le STIF a mené une étude. En raison d’un impact négatif sur le temps de parcours et d’un surcoût incompatible avec les moyens mis en œuvre, l’opportunité de la réalisation d’une station supplémentaire n’est pas avérée. Néanmoins, le STIF engage une étude sur l’amélioration de la desserte de la ville de Drancy en transports collectifs.

Bobigny Pablo Picasso

La station Bobigny Pablo Picasso sera implantée dans le centre de Bobigny, au niveau d’un pôle administratif, culturel et commercial de premier plan. Les quais de la station se trouveront à environ 26 mètres de profondeur.

La station s’intègrera dans le centre commercial à proximité immédiate de la station existante de la ligne 5, de la station du T1 réaménagée dans le cadre de son prolongement à Val de Fontenay et de la gare routière. Ainsi l’accès se fera au niveau de la rue, à l’angle de la rue du Chemin Vert et du boulevard Maurice Thorez. La ligne 15 sera également accessible depuis l’accès sud existant de la ligne 5 du métro via un couloir dédié.

Le pôle Pablo Picasso fait l’objet d’une étude spécifique pilotée par la ville de Bobigny, elle intégrera notamment la réorganisation des circulations bus et voitures autour du pôle ainsi que les conditions de leur bonne cohabitation avec les nombreux piétons.

Bobigny Pablo Picasso (1)

Bobigny Pablo Picasso (2)

Bobigny Pablo Picasso (3)

Pont de Bondy

La station Pont de Bondy,  au croisement des villes de Bondy, Noisy-le-Sec et Bobigny et en correspondance avec la station du tramway T1 et du futur arrêt T Zen 3 sera implantée sous le canal de l’Ourcq, à l’est du Pont de Bondy.

Elle offrira 4 accès répartis sur les deux rives du canal :

  • Au sud du canal, un bâtiment d’accès est envisagé à Bondy en bordure nord de la RN3, à proximité de la future station Tzen3. Ce bâtiment pourra s’insérer sous les viaducs de l’autoroute A3 ;
  • Un second accès est prévu à l’Ouest du Pont de Bondy pour assurer les correspondances avec le T1 de manière sécurisée pour les voyageurs ;
  • Côté nord du canal, deux accès desservent la commune de Bobigny au droit de la place Saint Just de part et d’autre de l’avenue Édouard Vaillant.

Les quais de la station se trouveront à environ 44 m de profondeur faisant de cette station la plus profonde de la ligne. Du fait de sa grande profondeur, quatre ascenseurs par quai seront installés.

Ce pôle restera un important lieu d’échange avec le réseau de transport de surface qui sera renforcé par la mise en service du TZen 3 (il accueille actuellement une dizaine de lignes de bus de part et d’autre du canal). De plus, le site accueille des flux de piétons importants tout au long de la journée. Ainsi les cheminements entre les quatre accès de la station et les points d’arrêt des bus devront être aménagés afin de permettre des correspondances dans les meilleures conditions.

Pont de Bondy (1)

Pont de Bondy (2)

Pont de Bondy (3)

Bondy

La station Bondy, située au sud du centre-ville de Bondy en correspondance avec le RER E et le tramway T4, sera implantée sous le parking de la gare à environ 23 mètre de profondeur.

La station disposera de trois accès :

  • L’accès principal se fera par le bâtiment voyageur existant qui sera reconfiguré et agrandi ;
  • Un accès secondaire à l’extrémité Est de la station sur le parking permettra une bonne correspondance avec le T4 ;
  • La station sera aussi accessible depuis la route de Villemomble, au sud, par l’accès au T4 existant qui sera prolongé.

A l’issue des travaux de la ligne 15, les arrêts de bus situés au nord pourraient être repositionnés sur l’espace du parking aérien existant ce qui optimiserait fortement les correspondances. Le parking en ouvrage sera ramené à 300 places et la qualité de service offerte fortement améliorée.

Bondy (1)

Bondy (2)

Bondy (3)

 

Rosny Bois Perrier

La station est prévue au nord de la commune de Rosny-sous-Bois, entre le quartier du Bois-Perrier et le centre commercial Rosny 2 au niveau de la gare RER existante. Elle sera en correspondance avec le RER E et la future station du prolongement de la ligne 11. Les quais de la station se trouveront à environ 22 mètres de profondeur.

Les voyageurs accèderont à la ligne 15 par un bâtiment d’accès commun avec le RER E, situé à l’emplacement du bâtiment existant. L’accès sera également possible depuis le centre commercial Rosny 2 par le passage sous les voies existantes.

Le pôle bus sera réaménagé à l’horizon de mise en service de la ligne 15. En particulier, l’ensemble des points d’arrêt seront regroupés coté Bois Perrier dès la mise en service de la ligne 11 à l’horizon 2020.

Rosny Bois Perrier (1)

Rosny Bois Perrier (2)

Rosny Bois Perrier (3)

Val de Fontenay

La station Val de Fontenay sera implantée le long de l’A86, à l’est de la ligne E du RER et au nord de la ligne A du RER, pour faciliter les correspondances, notamment avec la future station du tramway T1. Les quais de la station se trouveront à environ 20 mètres de profondeur.

La réalisation de la station s’accompagnera de la construction d’un nouveau bâtiment voyageur à l’est du pole de transport, permettant un accès direct à la ligne 15 Est  aux RER A et E. La configuration de ce bâtiment voyageur et les accès à la station de la ligne 15 Est seront définis plus précisément dans le cadre d’une étude du pôle multimodal qui vise à revoir son organisation générale (accès, correspondances, circulations,…) afin de prendre en compte les nouvelles infrastructures de transports ainsi que les évolutions de la Ville de Fontenay-sous-Bois à court et moyen termes (horizon 2020-2025), soit plusieurs années avant la mise en service de la Ligne 15 Est.

Val de Fontenay (1)

Val de Fontenay (2)

Val de Fontenay (3)

Nogent-Le Perreux

La station Nogent-Le Perreux, sera aménagée à l’est des voies ferrées, sous la place de la Gare, côté Le Perreux-sur-Marne. Les quais de la station se trouveront à une profondeur d’environ 27 mètres.

La station possède deux accès :

  • Un accès principal à proximité immédiate du bâtiment voyageurs existant ;
  • Un second accès à l’angle de la rue de Nancy et de la rue de Colmar.

Les aménagements prévus au niveau des accès intègreront les fonctionnalités et les équipements nécessaire à l’intermodalité : consignes et abris vélos, dépose / reprise minute, aires de taxis, pôle bus.

Nogent - Le Perreux (1)

Nogent - Le Perreux (2)

Nogent - Le Perreux (3)

Champigny Centre

La station Champigny Centre est un nœud de jonction entre les deux tronçons de la ligne 15 : la ligne 15 Sud réalisée à l’horizon 2020 et la ligne 15 Est, réalisée à l’horizon 2030. Le STIF réaffirme la nécessité de la mise en œuvre d’une interopérabilité, permettant de multiples scénarios d’exploitation à terme.

Les stations seront implantées de manière juxtaposée et disposeront d’un bâtiment d’accès commun entre l’avenue Roger Salengro (RD4) et la limite sud du cimetière. Le STIF a d’ailleurs demandé à la Société du Grand Paris de réaliser les travaux de creusement des stations simultanément pour permettre une valorisation urbaine pérenne à Champigny dès l’achèvement des travaux du tronçon Sud.

Champigny Centre

Commission nationale du débat public

La Commission nationale du débat public est une autorité administrative indépendante créée en 1995, chargée de veiller au respect de la participation du public au processus d’élaboration des grands projets d’aménagement ou d’équipement qui présentent de forts enjeux socio-économiques ou ont des impacts significatifs sur l’environnement ou l’aménagement du territoire. Suivant le décret n°2002-1275 relatif à l’organisation du débat public et à la Commission nationale du Débat Public, la saisine de la CNDP est obligatoire pour tout projet d’infrastructure dont le montant est estimé à plus de 300 millions d’euros. Une fois saisie, la CNDP décide de l’opportunité d’organiser un débat public ou non sur le projet. Dans le dernier cas, elle peut recommander au maître d’ouvrage de mener une concertation, avec ou sans garant nommé par elle. Plus d’information sur www.debatpublic.fr.

Accéder au Glossaire

Doctrine ERC (éviter, réduire, compenser)

Dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets, les maîtres d’ouvrage doivent définir les mesures adaptées pour éviter, réduire et -lorsque c’est nécessaire et possible -compenser leurs impacts négatifs significatifs sur l’environnement. Cette démarche doit conduire à prendre en compte l’environnement le plus en amont possible lors de la conception des projets d’autant plus que l’absence de faisabilité de la compensation peut, dans certains cas mettre, en cause le projet. En savoir plus...

Accéder au Glossaire

Enquête publique

Dernière phase de consultation du public, l’enquête publique vise à présenter le projet et ses impacts sur l’environnement ainsi que les mesures qui seront prises pour en limiter les effets, tout en permettant au public d’exprimer à nouveau son opinion sur le projet. L’enquête est ouverte par un arrêté pris par le préfet, qui désigne un commissaire-enquêteur ou une commission d’enquête publique composée de plusieurs membres. A l’issue de l’enquête, un rapport est établi par le commissaire enquêteur, sur la base duquel il /elle formule un avis favorable ou défavorable, l’avis favorable pouvant, le cas échéant, être assorti de réserves et/ou de recommandations. C’est sur la base de cet avis que sera adoptée la déclaration d’utilité publique par le préfet.

Accéder au Glossaire

Faisceau ferroviaire

Les faisceaux ferroviaires sont des terrains occupés par des voies ferrées parallèles et les installations ferroviaires attenantes, permettant le stationnement de rames de marchandises ou de voyageurs.

Accéder au Glossaire

Etude d’impact

L’étude d’impact se présente à la fois comme une procédure administrative et une démarche scientifique préalable destinée à analyser l’insertion du projet dans l’ensemble des composantes de l’environnement (eau, air, sol, plantes et animaux). C’est un document devant permettre d’apprécier et d’évaluer l’impact à court, moyen et long terme de certains projets sur l’environnement et ce en amont de la prise de décision. La réalisation de l’étude d’impact apparaît ainsi comme un outil mis à la disposition du maître d’ouvrage public ou privé pour concevoir un projet respectueux de l’environnement. C’est pourquoi l’étude doit commencer très en amont dudit projet, au stade de l’esquisse technique, et continuer pendant toute la phase d’élaboration.

Accéder au Glossaire

Bilan de la concertation

Le bilan de concertation Ligne Orange a été établi par le STIF. Il rend compte le plus fidèlement possible des échanges qui ont lieu entre le maître d’ouvrage et le public lors de la concertation. C’est sur cette base notamment qu’ont été prises les décisions du Conseil du STIF et des partenaires sur les orientations et les suites à donner au projet. Le garant de la concertation rédige également un rapport sur la concertation dans lequel il donne un avis sur le bilan tiré par le STIF. Ce rapport est mis en ligne sur les sites Internet de la Commission nationale du débat public et du STIF.

Accéder au Glossaire

Concertation

La concertation est un temps d’information et d’échanges avec le public en vue de présenter l’opportunité et les caractéristiques principales du projet. Encadrée par l’article L.300-2 du code de l’urbanisme ou par l’article R 121-2 du code de l’environnement selon le contexte du projet, elle a pour objectif de recueillir les remarques et avis de tous les acteurs du territoire sur les grands principes et les objectifs du projet. Cette étape est conclue par un bilan approuvé au Conseil du STIF, qui rend compte des échanges et des avis exprimés durant la phase de concertation avec le public. Des études complémentaires sont ensuite menées et un projet plus précis est présenté à la population lors de l’enquête publique.

Accéder au Glossaire

Garant

Personnalité indépendante nommée par la Commission nationale du débat public (CNDP), dont le rôle est d’apporter toutes les garanties de sincérité et de transparence dans l’information qui est mise à la disposition du public, tant dans les documents que lors des débats dans chaque commune. Le garant ne se prononce pas sur le fond du projet et n’est pas non plus l’organisateur de la concertation.

Accéder au Glossaire

Interopérabilité

Le terme d’interopérabilité correspond à la possibilité pour le matériel roulant d’une ligne de circuler sur une autre.

Accéder au Glossaire

Personnes à mobilité réduite

Il s’agit de l’ensemble des personnes ayant des difficultés, de manière provisoire ou permanente, à utiliser les transports publics, telles que, par exemple, personnes souffrant de handicaps sensoriels et intellectuels, personnes en fauteuil roulant, personnes handicapées des membres, personnes de petite taille, personnes âgées, femmes enceintes, personnes transportant des bagages lourds et personnes avec enfants (y compris enfants en poussette).

Accéder au Glossaire

Rocade

Une rocade est un flux de circulation ou un système de transport, qui contourne la partie centrale d’une agglomération.

Accéder au Glossaire

Schéma de principe

Le schéma de principe est un document technique qui définit précisément la consistance d’une opération d’aménagement, analyse ses effets tant pour la collectivité que pour l’entreprise exploitante, et doit justifier le choix du mode de transport collectif à retenir. A ce stade, les études techniques présentées dans le dossier de schéma de principe sont plus détaillées que celles figurant dans le DOCP. Les études de schéma de principe constituent la pièce essentielle du dossier d’enquête publique.

Accéder au Glossaire

Retour haut de page
Menu